Un coup pour le dollar de Schufa : Nouvel arrêt du tribunal régional supérieur de Schleswig

17. September 2021

Un coup pour le dollar de Schufa : Nouvel arrêt du tribunal régional supérieur de Schleswig

Selon le jugement du tribunal régional supérieur de Schleswig, la Schufa ne sera plus autorisée à conserver la note d’exonération de la dette résiduelle pendant trois ans, comme c’était le cas auparavant, mais devra la supprimer définitivement après six mois. Quels sont les effets et les conséquences de cette situation pour les personnes concernées ? Commentaire de Johann Tillich, conseiller en matière de dettes et président de l’Association pour la garantie de l’existence (Verein für Existenzsicherung e. V.).

1.) Un soulagement pour les consommateurs

Une seule inscription dans le registre Schufa peut avoir de lourdes conséquences pour le consommateur concerné. En effet, toute entreprise, qu’il s’agisse d’une PME ou d’une grande société, vérifie généralement les conditions de paiement de ses clients avant de conclure une transaction commerciale. D’une part, cette mesure sert à protéger les fournisseurs, car ils peuvent ainsi se prémunir contre d’éventuels défauts de paiement. D’autre part, les consommateurs sont également protégés contre d’éventuelles difficultés financières. Les personnes qui sont déjà aux prises avec des problèmes de paiement auront très probablement du mal à faire face à une charge financière supplémentaire. Par conséquent, une telle note de Schufa est parfaitement logique. Le problème, toutefois, résidait dans le fait que la note d’exonération de la dette dite résiduelle était conservée pendant trois ans. Il était donc difficile pour les consommateurs d’effectuer d’autres transactions et, par exemple, de conclure un contrat de téléphonie mobile. Étant donné que ladite note doit désormais être supprimée après seulement six mois, les consommateurs peuvent pousser un soupir de soulagement plus tôt.

2.) Pas toujours avantageux

Si l’apurement de la dette résiduelle est déjà supprimé au bout de six mois conformément à l’arrêt actuel du tribunal régional supérieur, les consommateurs ont la possibilité de contracter un nouveau prêt ou d’acheter le téléphone portable convoité, contrat compris, dès ce délai. Certes, cela est associé à une petite quantité de liberté supplémentaire. Mais cela invite également à s’enfoncer à nouveau dans le chaos financier. Ceux qui, comme par le passé, devaient attendre au moins trois ans avant de conclure un nouveau contrat d’achat sont plus susceptibles d’agir avec plus de prudence et de circonspection. Cela peut minimiser le risque de prendre une nouvelle décision d’achat irréfléchie.

3.) Les négociants examinent également de plus près

Il est à craindre que les commerçants regardent également de plus près lorsqu’il s’agit de conclure des contrats avec des clients. Même si la note d’exonération des dettes résiduelles a été supprimée du registre de la Schufa, le fait de contacter les instituts de contrôle compétents, tels que Creditreform, peut aider à en savoir plus sur la situation financière actuelle des clients potentiels.

Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Demandez à Valentin Schulte, économiste et étudiant au cabinet d’avocats Dr. Thomas Schulte, Berlin.

Valentin Schulte : „La licéité du traitement ou du transfert des données est normalisée dans le Règlement européen sur la protection des données (RGPD) et concrétisée dans la Loi fédérale sur la protection des données (LPD). En l’absence de consentement des personnes concernées, la seule justification de la conservation de la caractéristique “ apurement de la dette résiduelle accordée „, que la Schufa extrait des registres centraux, est l’article 6 I lit. f) DSGVO. Le tribunal régional supérieur de Schleswig s’inscrit en faux dans la motivation de l’arrêt, car cela n’est pas compatible avec le droit applicable, notamment en ce qui concerne le délai de suppression de six mois prévu à l’article 3 du règlement relatif aux annonces publiques dans les procédures d’insolvabilité sur Internet (InsoBekV). Concrètement, les consommateurs ont donc la possibilité d’améliorer la Schufa dès six mois après l’octroi de l’apurement des dettes résiduelles et de participer à nouveau pleinement à la vie économique.“

Conclusion

D’une manière générale, il est conseillé de ne pas se précipiter et d’être attentif lors de l’achat d’une nouvelle voiture ou d’une machine à laver. Le soutien professionnel d’un conseiller expérimenté en matière de dettes peut valoir son pesant d’or.

L’auteur, Johann Tillich, est conseiller en matière de dettes et président de la Verein für Existenzsicherung e. V. (Association pour la garantie de l’existence).

Contact :
Verein für Existenzsicherung e. V.
Hermann-Löns-Straße 14
85757 Karlsfeld près de Munich
Téléphone : +49 (0) 8131 93 298
Fax : +49 (0) 8131 99 65 36
e-mail : info@vfe.de
web : https://www.vfe.de

Print Friendly, PDF & Email
close

Verpasse keine Beiträge!

Wir senden keinen Spam! Erfahre mehr in unserer Datenschutzerklärung.

Weitere Beiträge

EnglishFrenchGermanItalian