Ville contre campagne : évolution mondiale

17. August 2021

Ville contre campagne : évolution mondiale

Chaque mode de vie présente des avantages et des inconvénients. Des phases de vie pour la vie rurale et des phases de vie pour les avantages de la ville et de la métropole – l’expert immobilier et auteur Eric Mozanowski en conversation avec Morgan-Anne Woodward depuis Paris/France.

La question de savoir où les gens préféreraient vivre a trouvé une réponse claire dans une enquête menée auprès de 2 500 personnes sur le lieu de résidence souhaité pour les Allemands en 2020, 34 % d’entre elles ayant voté pour le village. 27 % préfèrent les zones rurales ou les petites villes, suivis par 26 % qui aimeraient vivre près d’une ville. Seuls 13 % ont déclaré vouloir vivre en ville. Il convient de noter au préalable qu’une grande ville compte au moins 100 000 habitants ou plus, une ville moyenne entre 20 000 et 100 000, et les petites villes entre 5 000 et 20 000 habitants. En tant que développeur de projets immobiliers, la question de la pondération future de l’endroit où les prochaines générations verront leur centre de vie est d’une importance élémentaire, non seulement en Allemagne mais aussi dans nos pays voisins. Diverses enquêtes et études menées en Allemagne et dans les pays germanophones montrent que le désir d’avoir des périphéries vertes dans les villes et les villages est de plus en plus populaire. Suite à la pandémie de Corona, la population a pris conscience des avantages et des bénéfices du bureau à domicile, et de nouveaux modèles de travail sont ainsi devenus possibles. Des études montrent qu’en plus d’un espace de vie plus grand et moins cher, les citadins en particulier attendent des effets de décélération des idylles rurales à la campagne. De nombreuses études fournissent des faits et des chiffres, mais pour prendre des décisions, les gens ont besoin de sentiments, d’expériences et de discussions. Le groupe ZuHause, dont le siège est à Stuttgart, façonne le changement dans le domaine du logement avec diverses entreprises du secteur immobilier depuis 2011. Depuis sa création, le groupe ZuHause s’est principalement consacré à la rénovation de propriétés résidentielles et commerciales existantes ainsi qu’à des mesures de développement immobilier et à des développements de projets. L’objectif principal est de créer de nouveaux espaces de vie dans les villes A et B en partant du principe de la durabilité avec au moins les normes KFW 55 et la mise en œuvre de critères ESG. Nous demandons à Morgan-Anne Woodward, actuellement étudiante à Paris, comment la prochaine génération envisage sa vie.

Chez soi dans le monde – de la métropole au village

„Je suis une citadine née, je me sens vivante quand je traverse les gratte-ciel le matin, j’aime respirer l’agitation des rues animées, et l’agitation commerciale est remplacée par des institutions culturelles en quelques secondes“, nous accueille et nous raconte la jeune étudiante enjouée Morgan-Anne Woodward. Elle a passé son enfance à l’arrière d’un vélo sur le chemin de l’école à Shanghai et dans des taxis à Tokyo. Puis, en 2010, elle est retournée dans son pays d’origine, le Royaume-Uni, mais cette fois au milieu de nulle part, dans un village du nord du pays. Au lieu de costumes et de cravates, il y avait des moutons. Les arbres et les conversations silencieuses ont remplacé le grondement du tube qui passe. Il n’y avait pas de train dans leur village anglais. Pour sortir, il fallait prendre un bus coûteux qui ne circulait que toutes les deux heures. Un bus qui n’existe que grâce à une petite manifestation organisée après que les bus aient cessé de circuler pendant 6 mois. Quels sont pour moi les avantages et les inconvénients de la vie à la campagne par rapport à la ville ?

La vie dans la campagne anglaise

Ville contre campagne : évolution mondiale
Morgan Woodward / Étudiant et blogueur

Morgan-Anne Woodward raconte : „Lorsque je prenais le bus scolaire pour aller à l’école, la musique passait dans mes écouteurs et je regardais par la fenêtre les champs et les routes de campagne flous. Au printemps, les agneaux recherchaient agressivement le lait de leur mère et en hiver, les cerfs galopaient et disparaissaient dans des bouquets d’arbres. Il y avait quelque chose d’idyllique à vivre dans un paysage calme et pittoresque et à observer les animaux et les arbres. Mon père revenait souvent de Shanghai dans mon petit village anglais de Sabden et s’émerveillait devant les moutons de toutes sortes de choses. Puis, pour la sixième année, j’ai déménagé sur la côte de Blackpool, au bord de la mer d’Irlande, dans un internat à Fleetwood, dans le Lancashire, la Rossall Independent School, avec des étudiants internationaux. Soudain, il y avait moins de moutons et plutôt des volées de mouettes qui essayaient de voler votre poisson et vos frites, mais il y avait aussi un tramway à distance de marche.“

Morgan-Anne fait remarquer que malgré l’esthétique des chalets, la vie à la campagne a son lot d’inconvénients. Quels sont donc les avantages et les inconvénients de la vie à la campagne ?

Impressions et sentiments positifs

„L’argent est en tête de liste des discussions, et c’est ce que j’ai constaté tant en Angleterre qu’en France“, explique Morgan-Anne Woodward. Le fait que vivre en dehors de la ville soit moins cher que vivre en ville ne nous surprend pas, cela est également prouvé par de nombreuses études. Mais la vie rurale offre moins de personnes dans l’espace, donc moins de demande, et cela fait baisser les prix. Vivre loin de l’agitation a une incidence sur le porte-monnaie en termes de logement et d’immobilier.

Plus d’espace et de surface habitable, parce que le coût de la vie est moins élevé à la campagne, il y a souvent plusieurs endroits plus agréables à vivre qui offrent beaucoup plus d’espace que les villes et les métropoles. On trouve souvent des compromis dans les possibilités d’emploi et la rémunération du travail.

La nature comme point positif décisif, comptant plutôt des moutons que des métros, souligne en souriant Morgan-Anne Woodward. Il a été prouvé que les gens sont inconsciemment plus heureux lorsqu’ils vivent près de la verdure et sont entourés par la beauté de la nature. „J’ai pu découvrir de nombreux endroits différents au cours de mes jeunes années, aussi bien dans une nature intacte, près de la mer, dans une forêt que dans des villes métropolitaines comme Paris et Shanghai, et parfois j’ai particulièrement envie de choses spéciales qui ne sont pas là pour le moment. Si je suis à Paris, je rate la mer d’Irlande, si je suis à Sabden, je rate Shanghai“, s’amuse Morgan-Anne Woodward.

Expériences critiques et négatives

„Il y a deux côtés à chaque médaille, alors bien sûr, vivre à la campagne offre des avantages, tout comme en ville. La question de la pauvreté est également présente dans les zones rurales de Grande-Bretagne. J’ai trouvé que les inconvénients, les longues distances, le peu d’activités culturelles et de loisirs, les possibilités d’éducation et de formation moins bonnes, ainsi que la création de nouveaux réseaux passionnants, étaient une injustice. En outre, la fracture Nord-Sud en Angleterre affecte tout, de la mobilité à l’alimentation“, explique Morgan-Anne Woodward.

Ville contre campagne : évolution mondiale
Ville contre campagne : évolution mondiale / Pixabay

L’apprentissage tout au long de la vie est la mission éducative de demain, mais l’éducation a également besoin d’infrastructures. L’éducation est la question globale et est citée comme critique contre la vie rurale après que la population rurale soit plus pauvre que celle des métropoles. Cette affirmation est réfutée par une étude récente du Conseil d’action pour l’éducation, qui a constaté que les zones rurales sont dans certains cas mieux loties que les villes, les élèves du primaire en particulier s’en tirant mieux. „Au Royaume-Uni, l’enseignement est d’un niveau inférieur dans le nord, les enseignants sont moins bien payés et les élèves sont moins susceptibles de poursuivre leurs études“, ajoute Morgan-Anna Woodward, mais aussi que de nouvelles opportunités grâce au homeschooling ont été créées par Corona. L’éducation devrait être accessible à tous dans le monde entier, les défis restent dans l’expansion structurelle de la numérisation et des infrastructures. „Surtout les jeunes de mon âge disent toujours qu’ils ne veulent rien manquer et ont donc le désir de vivre en ville. Après tout, ce qui manque à la vie rurale, c’est le manque d’opportunités entrepreneuriales“, souligne Morgan-Anne Woodward. Pour ceux dont les principaux passe-temps ne sont pas la randonnée et les sorties au pub, nombreux sont ceux qui ne bénéficient pas des expériences culturelles offertes par la ville : Musées, opéras, théâtres et les nombreuses options de vie nocturne, restaurants, cinémas, événements. „Après mon baccalauréat, j’ai profité de l’université pour déménager à nouveau dans une nouvelle ville. Un grand sac à la main, un passeport, un billet de train et beaucoup d’excitation dans mes bagages m’ont amené à Paris. Maintenant, je vis dans la capitale de la France et je retourne à Londres pour les grandes vacances. Je pense que pour un étudiant comme moi, je préfère l’ambition trépidante que l’on peut trouver dans une ville animée. J’aime les possibilités qu’elle offre et le réseautage qu’elle facilite pour l’avenir. Mais j’aime aussi m’éloigner de la ville et me rendre dans la forêt ou le champ vide le plus proche pour respirer de l’air frais et profiter du soleil. Mais qui sait où je finirai“, déclare la jeune et joyeuse Morgan-Anne Woodward, qui étudie la politique internationale à l’Institut de l’Université de Londres à Paris. À l’avenir, elle aimerait travailler comme communicatrice dans le journalisme ou pour un groupe politique.

Conclusion : L’immobilier en tant que lieu de vie – cohérent et attrayant pour de nombreux besoins – vivre l’avenir

Ville contre campagne : évolution mondiale / Pixabay

Eric Mozanowski / Directeur général ZuHause Immobilien Handelsgesellschaft mbH

Contribuer à penser et à façonner l’avenir est une tâche passionnante et stimulante sur le marché mondial de l’immobilier. En tant que promoteur immobilier, le groupe ZuHause sait non seulement comment développer, rénover et construire un bien immobilier, mais il contribue également à façonner le changement. D’une part, il y a les exigences de nos clients, qui doivent être satisfaites tout en tenant compte de l’infrastructure donnée et de la mise en œuvre des réglementations actuelles telles que les normes de la KfW, et en même temps nous devons reconnaître le cours de l’évolution des besoins. Le groupe ZuHause développe des projets axés sur les besoins en partant du principe d’une convivialité optimale. L’accent est mis sur l’investisseur et le futur utilisateur du bien. La mise en œuvre de nouvelles formes de logement, telles que la planification d’appartements avec services, d’appartements pour étudiants et surtout la mise en œuvre de maisons de retraite et de logements adaptés aux personnes âgées, est notre priorité. En tant que développeur et investisseur, nous garantissons le plus haut degré de continuité dans la recherche des emplacements parfaits pour le développement de projets. Ce n’est que lorsque l’emplacement, l’infrastructure et l’utilisation se combinent pour former un projet durable qu’un investissement peut être mis en œuvre avec succès et dans une perspective d’avenir.

V.i.S.d.P. :

Eric Mozanowski
Auteur et expert en immobilier

Contact :

ZuHause Immobilien Handelsgesellschaft mbH
Neckarstr. 144
70190 Stuttgart
Téléphone : 0711 / 220 214 0
Fax : 0711 / 220 214 11
eMail : info@zuhause-immobilien.eu
web : https://www.zuhause-immobilien.eu

Description de l’entreprise :

Le groupe ZuHause, basé à Stuttgart, réalise de nombreux projets grâce à ses différentes sociétés et à sa longue expérience dans le domaine de l’immobilier. Depuis sa création, ZuHause Immobilien Handelsgesellschaft mbH se concentre sur la rénovation de propriétés résidentielles et commerciales existantes ainsi que sur les mesures de développement immobilier et les développements de projets. L’objectif principal est la création de nouveaux espaces de vie dans les villes A et B. La compétence principale dans le domaine des propriétés existantes réside dans l’identification d’opportunités de développement durable par la redensification et la modernisation d’espaces existants et de nouvelles locations comme création de valeur future. Pour plus d’informations, voir : https://www.zuhause-immobilien.eu

Contact presse :

ZuHause Immobilien Handelsgesellschaft mbH
Neckarstr. 144
70190 Stuttgart
Téléphone : 0711 / 220 214 0
Fax : 0711 / 220 214 11
eMail : info@zuhause-immobilien.eu
web : https://www.zuhause-immobilien.eu

Print Friendly, PDF & Email
close

Verpasse keine Beiträge!

Wir senden keinen Spam! Erfahre mehr in unserer Datenschutzerklärung.

Weitere Beiträge

EnglishFrenchGermanItalian